Al’image de la physique quantique, les évolutions qui permettent de faire un changement d’échelle au niveau des bénéfices résultant du développement des innovations ne sont pas, dans ce cas, réalisées de manière linéaire. Dans cette approche, nous recherchons un facteur de bénéfices minimum d’un ordre de grandeur mais pouvant aller jusqu’à un facteur X (10).

Dans ce cas, la méthodologie utilisée est beaucoup plus puissante et globale, elle intègre les réflexions de différents secteurs utilisant des méthodologies analogiques de développement, de réflexion ou de technologie afin de récolter et d’extraire le maximum de capacité dans le développement du projet. Dans ce cas, l’objectif consiste à venir et à créer un produit ou service qui apportera un changement important sur un marché, permettra de créer une nouvelle catégorie, ou permettra de prendre le leadership sur un marché stagnant.

Oser l’innovation de rupture

L’innovation de rupture n’est jamais facile et contient toujours un risque. Cependant, il est évident qu’entrer dans une innovation de rupture permet de créer des catégories et de prendre ainsi des parts de marché extrêmement importantes dans des secteurs émergents.

L’idée principale viendra du fait que ce produit ou service résoudra des problèmes importants non encore conscientisés par les utilisateurs ou parce qu’ils n’imaginent pas que de telles solutions soient possibles.

Les évolutions extrêmement rapides et multiples dans l’ensemble de tous les secteurs de notre époque permettent, actuellement, de développer efficacement et rapidement des ruptures d’innovation ou des sauts quantiques d’innovation importants. Nous pouvons dès lors apporter des éléments importants pour se positionner clairement dans la mise en place de la nouvelle économie.